PARTAGER

La neutralité du Net est un concept qui vise à obliger les fournisseurs d’accès à offrir un accès égal au trafic internet. Cela signifie que toutes les données doivent être traitées de manière égale. Votée en 2015 sous Barack Obama, cette mesure assurait à tous un accès libre à internet et accessible. Les défenseurs de cette cause n’ont pas dit leur dernier mot, ils comptent se rendre devant le Congrès et les tribunaux.

La fin de l’internet libre et accessible ?

Ce jeudi, le gendarme américain des télécommunications (FCC) sous contrôle des républicains a abrogé le principe de la neutralité du Net. En votant par trois voix contre deux, ils ont ainsi annulé cette mesure. Cette situation est un retour en arrière pour les pères fondateurs du Web comme Tim Berners-Lee. Il s’insurge contre cette mesure et affirme que les Fournisseurs d’accès internet (FAI) risquent d’en profiter pour mettre à jour un réseau à double temps.

Crédit photo : what.isup.ws

En effet, pour les défenseurs de cette cause, comme la démocrate Jessica Rosenworcel, ce vote signifie la mort d’un internet libre et ouvert. Ils comptent donc se battre devant les tribunaux et le Congrès.

Un cadeau avant les fêtes pour les FAI

Pour Ajit Pai, nouveau patron de la FCC, ce vote va sauver l’innovation et le combat pour la liberté. Il qualifie la neutralité du Net de régulation excessive. Il s’agit cependant d’un cadeau offert aux FAI, certains observateurs rappellent que ces FAI ont déjà abusé de leurs prérogatives. Ils s’étaient illustrés dans ce domaine en limitant le trafic de Netflix et de YouTube en prétextant soulager ainsi leur réseau.

Grâce à ce vote, les FAI risquent d’offrir une « priorisation payante » du trafic. Ils pourront réclamer un paiement à certains sites pour offrir à ces derniers un streaming optimal. Cependant, les fournisseurs d’accès à internet seront limités dans leur action par la commission fédérale du commerce (FTC) aux États-Unis.

Source :

20minutes