PARTAGER

Les analystes ont revu leurs estimations à la baisse. Selon eux, Apple vendra moins d’exemplaires de l’iPhone X que prévu. La principale cause serait son prix, et les conséquences sont rapidement visibles chez la marque à la pomme.

Un bon démarrage qui s’est pourtant rapidement essoufflé

L’iPhone X a réussi à faire un bon démarrage, malgré un prix de lancement vivement critiqué. Les analystes pensent néanmoins que les ventes sont en train de s’essouffler. Bloomberg rapporte que l’analyste Zhang Bin (Sinolink Security) a revu ses estimations. Aujourd’hui, et selon lui, Apple ne vendra « que » 35 millions d’exemplaires d’iPhone (tous modèles) durant le premier trimestre 2018.

succès
Crédit photo : Tyler Lastovich – Unsplash

Alors même si ce chiffre fait rêver plus d’un fabricant, c’est tout de même 10 millions d’unités de moins que ses précédentes estimations. Et il y aurait deux explications possibles à ce phénomène. La demande était importante en iPhone X au lancement, mais maintenant que les commandes ont été honorées, le prix rebute et limite l’attrait de l’appareil. Et en ce qui concerne l’iPhone 8, l’investissement n’en vaut pas la peine compte tenu du nombre très limité de nouveautés proposées comparé à l’iPhone 7.

Le prix de l’iPhone X aurait raison de son succès

Chez JL Warren Capital, on estime que les ventes atteindront 25 millions d’exemplaires durant la même période. Ici encore, le prix de l’appareil est grandement mis en cause. Alors que la forte demande en iPhone X avait porté Apple près du billion de dollars en Bourse (1 000 milliards), ces nouvelles informations pourraient aisément renverser la tendance.

succès
Crédit photo : Tyler Lastovich – Unsplash

La firme se trouve en forte situation de dépendance vis-à-vis de l’iPhone et subit chacun des mouvements (positifs ou négatifs) des ventes. L’action d’Apple se trouve également impactée par ces mêmes variations, tout comme ses revenus. Ainsi, Apple cherche désormais à limiter ce phénomène de dépendance en se diversifiant.

Source :

CNET