PARTAGER

Un célèbre YouTubeur américain du nom de Logan Paul, qui comptabilise 15 millions d’abonnés, se trouve actuellement au centre d’une polémique. L’une de ses dernières vidéos en date (à présent retirée) n’a pas été au goût de tous, et YouTube a souhaité prendre la parole.

Une vidéo montrant un homme pendu

Pour réaliser une vidéo, Logan Paul s’est rendu dans la tristement célèbre forêt Aokigahara au Japon. Ces bois sont mondialement connus pour être un lieu de suicide important. Le Youtubeur y a justement trouvé un homme s’étant suicidé par pendaison. Avec ses amis présents, il s’est amusé de la situation, et cette réaction a suscité une vague d’indignation. Plusieurs médias américains estiment qu’avant d’être retirées, les images ont été visionnées près de 6 millions de fois.

youtube
Logan Paul – Crédit photo : wikimedia.commons

Et le retrait de la vidéo est évidemment lié à la polémique qu’elle a engendrée. Le YouTubeur a tenu à s’exprimer dans un message : « Il est facile de se laisser emporter par un moment sans totalement soupeser les ramifications possibles » avant d’exprimer son regret et avoir reconnu son erreur. Il assure d’ailleurs que cela ne se reproduira pas.

La plateforme se détache et s’exprime sur le sujet

YouTube, en tant que plateforme sur laquelle la vidéo a été diffusée, a tenu à s’exprimer. « Nos sentiments vont à la famille de la personne qui apparaît dans la vidéo. YouTube interdit tout contenu violent ou sanglant affiché d’une manière choquante, sensationnelle ou irrespectueuse ».

Logo YouTube – Crédit photo : wikimedia.commons

La plateforme précise également que les vidéos à caractère choquant peuvent rester en ligne à deux conditions. Elles doivent faire partie d’un documentaire ou être destinées à un public majeur et averti. Enfin, YouTube ajoute que ses services travaillent actuellement avec des experts en sécurité pour produire des ressources éducatives. En parallèle, le site appartenant à Google devrait bientôt répondre plus efficacement au problème récurrent de contenus indésirables.

Source :

Kulturegeek