PARTAGER

Les règles d’affichage de publicités sur les vidéos au sein du Programme Partenaire ont été modifiées par YouTube. Divers événements récents ont contraint la plateforme à revoir ses exigences.

Divers événements fâcheux pour la plateforme

Durant les mois écoulés, YouTube a dû affronter plusieurs polémiques. En plus du scandale causé par Logan Paul et sa vidéo d’un homme pendu, des publicités se sont affichées sur des vidéos pour enfants contenant des commentaires sexuels. Ainsi, des marques et entreprises ont souhaité mettre fin à la diffusion de leurs publicités sur la plateforme, afin d’éviter de se retrouver malgré elles au centre d’une polémique. Et c’est la goutte d’eau de trop pour YouTube, qui cherche à nettoyer ses contenus.

programme
Crédit photo : Thomas William — Unsplash

YouTube va donc opérer quelques changements de taille. La plateforme va débuter des vérifications manuelles des vidéos postées sur les chaînes des Youtubeurs les plus populaires, ainsi que de ceux qui font partie du système Google Preferred. La diffusion de publicités rémunérées débutera sur les chaînes dès lors que ces dernières auront été approuvées par YouTube. Le plus gros est à venir.

Le Programme Partenaire YouTube change ses règles

Jusqu’à maintenant, les chaînes qui avaient comptabilisé 10 000 vues avaient la possibilité de rejoindre le Programme Partenaire YouTube pour afficher des publicités sur leurs vidéos et générer ainsi des revenus. Mais la plateforme a décidé de remanier ses critères d’entrée. Désormais, les chaînes devront disposer d’au moins 1 000 abonnés et 4 000 heures de temps de visionnage sur l’année écoulée pour prétendre au programme.

programme
Crédit photo : Domaine public — Pixabay

Toutes les chaînes déjà entrées dans le programme et qui ne répondent pas à ces critères en seront retirées dès le 20 février 2018. Ce changement est énorme et YouTube en a bien conscience. Un nombre très important de chaînes seront concernées. Mais la plateforme assure que 99 % des chaînes dont il est question génèrent des revenus n’excédant pas 100 dollars par an.

Source :

Kulturegeek