PARTAGER

La NSA aurait envoyé plus d’une dizaine de messages codés via Twitter à destination de divers contacts russes, selon le New York Times.

Les réseaux sociaux utilisés par les organismes gouvernementaux américains

Le principe du message codé n’a rien de nouveau et a très largement été utilisé tout au long de l’Histoire. Les agences d’espionnage l’utilisent aussi depuis que ce concept est né. Il permet de communiquer aux yeux et aux oreilles de tous, tout en étant certain que seules les bonnes personnes seront capables de comprendre le message réel. Tout en s’adaptant aux nouvelles technologies et aux méthodes de communication de notre ère, il peut être à l’origine de situations bien surprenantes. Le New York Times a effectivement révélé que la NSA aurait utilisé Twitter pour envoyer des messages codés à des contacts russes.

NSA
Logo NSA — Crédit photo: Wikimedia Commons

La NSA est un organisme gouvernemental américain : National Security Agency. Il appartient au département de la Défense des États-Unis et se charge de la sécurité des systèmes d’information, le traitement des données du gouvernement ainsi que d’une part du renseignement.

Des tweets émis depuis 2017

Parmi les nombreux tweets émis par la NSA, un gros tri a dû être effectué. Certains relèvent simplement de la promotion de l’organisme comme la présentation des mesures FISA. Ces dernières octroient des droits de surveillance presque illimités à l’agence américaine. Mais d’autres sont bien plus subtils, comme celui de la célébration du 177e anniversaire de l’invention du télégraphe.

nsa
Logo Twitter — Crédit photo : Clker Free Vector Images – Pixabay

On ne connaît pas la quantité de messages rédigés à l’attention de l’agent russe. Bien sûr, le nombre réel de messages codés envoyés sur les réseaux sociaux restera un mystère. De plus, les agences qui utilisent aussi ce procédé garderont aussi le secret. Pourtant, il reste assez surprenant qu’il soit possible de faire passer des messages secrets au nez et à la barbe du monde entier aussi facilement.

Source :

Kulturegeek