PARTAGER

Imaginez que le job de vos rêves finisse par devenir votre pire cauchemar. C’est ce que vivent au quotidien les 13 000 employés d’Apple depuis qu’ils ont intégré leur nouveau QG, Apple Park. Ils ne cessent de cogner dans les parois vitrées qui constituent une partie intégrante de la structure de l’entreprise.

Un Apple Park trop propre

Apple Park a été conçu par le célèbre architecte Norman Foster et imaginé par Steve Jobs. Depuis que les employés de la firme de Cupertino ont élu domicile dans ce nouveau siège, il ne cesse de se produire des accidents. Les employés qui ont le nez plongé dans leur smartphoned se cognent souvent aux vitres. Au moins deux d’entre eux se sont blessés gravement en se cognant violemment la tête contre une des vitres. Ces accidentés, selon Mashable, auraient fini leur journée aux urgences.

Apple Park et ses grandes baies vitéres à l’entrée. Crédit photo : Wikimedia Commons, Ez7b4q

De nombreux collaborateurs ont dû retourner chez eux avec des hématomes plus ou moins graves. Cela est dû au fait que les espaces de travail sont en majorité séparés avec des vitres avec une grande netteté qu’il est possible de se tromper d’espace. L’Apple Park aurait engendré des dépenses estimées à 5 milliards de dollars.

Des mesures préventives

Le magazine Time souligne que le nombre d’accidents du travail reste difficile à comptabiliser, car les dirigeants d’Apple refusent de se prononcer. Pour diminuer les risques, les salariés utilisaient des post-its qu’ils collaient sur les vitres avec pour finalité de les rendre visibles. Mais, ces petits papiers colorés ternissaient les locaux et faussaient le look épuré voulu par Steve Jobs. Ces derniers ont tout simplement été bannis.

Selon Times, cela n’a pas découragé les employés qui ont recouru à d’autres méthodes pour aviser les distraits de la présence de zones vitrées. Ces informations ont été relayées à l’hebdomadaire américain par des employés qui ont souhaité garder leur anonymat.

Source :

Focusur