PARTAGER

Tout juste cinquante ans après les premiers pas de l’homme sur la Lune (1969), notre satellite s’apprête à recevoir un réseau 4G. Ce chantier sera mené par Nokia, Audi, Vodafone et PTScientists.

Établir les piliers d’une future base lunaire

Pour explorer notre galaxie, une base de vie sur la Lune sera nécessaire. Donald Trump en a fait l’un des objectifs prochains des États-Unis. Sa gravité six fois moins puissante que celle de la Terre en fait le point de départ idéal des futures missions et expéditions spatiales. Cependant, avant d’envisager la possibilité d’une présence permanente sur le satellite, des infrastructures dédiées à la communication et au déplacement doivent être établies.

Lune
Crédit photo : NASA – Unsplash

C’est sur ce point qu’est basée la mission de PTScientists, une entreprise allemande du new space. Ce dernier représente le secteur privé de l’industrie spatiale en plein essor. Le matériel nécessaire à la couverture 4G de la Lune sera envoyé avec une fusée Falcon 9 de SpaceX.

Des images en HD prises par un rover Audi

La société berlinoise s’est associée à deux pointures de l’industrie de la communication : Nokia et Vodafone. Le défi est énorme : bâtir le premier réseau 4G lunaire. Le matériel devra être allégé et miniaturisé au maximum. Cette mission revient à Nokia, qui souhaite en limiter le poids à un kilogramme. Dès lors que le réseau sera déployé, il servira à envoyer les images en HD streamées de la Lune vers la Terre. Par la suite, il deviendra l’épicentre du premier réseau de communication de notre satellite naturel.

Lune
Crédit photo : Ian Simmond – Unsplash

Audi tient également un rôle dans cette mission. Le constructeur automobile allemand enverra deux rovers Lunar Quattro sur la Lune. Le réseau 4G établi leur permettra de communiquer l’un avec l’autre. Ils embarqueront des caméras HD qui auront pour mission de tourner des vidéos du satellite naturel de la Terre.

Source :

Clubic