PARTAGER

Il semblerait que l’encoche de l’iPhone X ait inspiré pas mal de designers. Après Asus et son ZenFone 5, prochainement LG et son G7, c’est au tour de Vivo, un constructeur influent chinois, de livrer son V9, un terminal doté d’une encoche en façade et d’un capteur photo à selfies de 24 millions de pixels.

Voici un rapide tour du propriétaire, histoire de savoir de quoi est fait ce nouveau concurrent.

Vivo V9, un design qui rappelle deux autres terminaux

Le Vivo V9 est un smartphone assez attirant malgré le fait que son constructeur ait copié la concurrence. La différence étant que le smartphone tourne sous Android, jouit d’une meilleure intégration de l’encoche et dispose même d’une encoche de plus petite taille que celle du terminal d’Apple.

On a donc droit à un terminal de 154,8 x 75,1 x 7,9 mm qui pèse 150 g. Le V9 est fait de matériaux nobles, ce qui est rare sur les terminaux des marques chinoises. Métal et verre sertissent un terminal assez agréablement fini : verre en façade et aluminium au dos.

Un écran borderless et 19:9 pour le Vivo V9 – Crédits photo : TechGuru

La marque s’est d’ailleurs expliquée quant à l’implémentation de l’encoche, lui permettant d’atteindre d’un ratio taille/écran de 90 %. Concernant la disposition des équipements, on retrouve au dos du terminal un double-module photo logé à la verticale tel un iPhone X, en dessous duquel se trouve un capteur d’empreintes digitales.

En façade, on ne retrouve que l’écran, ainsi que la fameuse encoche. cette dernière est bien plus ergonomique, moins encombrante et plus discrète que sur l’iPhone X par exemple. Les seuls boutons du terminal étant les boutons de verrouillage/déverrouillage et de volume haut/bas.

Sous le capot, du milieu de gamme à plein nez

Il ne faudra pas s’attendre à des merveilles avec le Vivo V9. En effet, le terminal est équipé d’une plateforme assez milieu de gamme à base d’un processeur Snapdragon 626 de chez Qualcomm, flanqué de 4 Go de mémoire de fonctionnement. Pour rappel, ce processeur est équipé de huit cœurs Cortex-A53 cadencés à 2,2 GHz et d’un GPU Adreno 506. Il semble plutôt à l’aise en phases de jeu.

Le Vivo V9 en mode jeu – Crédits photo : TechGuru

Ce CPU est associée à 64 Go de mémoire interne de stockage et lesquels sont extensibles jusqu’à 256 Go par le biais du slot micro-SD. L’excellent ratio de 90 % qui emplit la façade permet notamment d’y loger un écran LCD IPS de 6,3 pouces au format 19:9 doté d’une définition FHD+ de 2 280 x 1 080 pixels et une densité de 400 ppp.

Côté photo, le smartphone dispose d’un arsenal assez intéressant, qui doit cependant faire ses preuves dans un test en situation réelle. Le capteur principal est en fait un double capteur photo, de 16 + 5 millions de pixels, associé à un flash LED. Ce dernier ouvre à f/2.0, filme en HDR et filme en QHD à raison de 30 images par seconde.

Le plus impressionnant est le capteur photo frontal de 24 millions de pixels. Il ouvre à f/2.0 et filme en Full-HD à 60 images par secondes. Du reste, le terminal embarque l’essentiel des outils de communication usuels : Bluetooth 4.2, Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac, WiFi Direct, 4G LTE ainsi qu’un composant qui se fait très rare sur les terminaux modernes, un TunerFM.

Le capteur photo frontal du V9 est assez intéressant – Crédits photo : Vivo

Le capteur photo frontal est comme illustré dans les clichés proposés plus haut pourvu de quelques fonctionnalités intéressantes, permettant notamment de capturer un cliché avec l’arrière-plan en noir et blanc ou monochrome tandis que les personnages sont en couleurs.

Le Vivo V9 tourne sous Android 8.1 Oréo, habillé de la surcouche logicielle Funtouch OS 4.0 maison. Le Vivo V9 sera proposé en noir ou or.

De l’intelligence artificielle en prime

2018 semble être l’année de l’intelligence artificielle et chacun des constructeurs y va de sa sauce. Vivo quant à lui, à défaut d’offrir de réelles fonctionnalités basées sur l’IA, propose des capteurs photo dont le fonctionnement est sous le contrôle d’une IA.

La reconnaissance faciale du Vivo V9 – Crédits photo : TechGuru

Celle-ci sert principalement à la reconnaissance faciale grâce au capteur photo situé en façade, aidé des capteurs de luminosité qui projettent selon le constructeur quelques rayons lumineux afin de mieux discerner le relief.

Capture photo améliorée par l’intelligence artificielle du Vivo V9 – Crédits photo : TechGuru

En outre, l’outil est également utilisé par l’appareil photo dorsal afin d’ajuster les réglages du capteur et capturer les meilleures photos possibles.

Disponibilité et prix

Le Vivo V9 sera lancé dès le mois d’avril pour 300 euros environ. Cependant, aucune commercialisation sur le marché étranger n’est prévue, il faudra donc passer par l’importation pour se procurer le smartphone.

Source :

Vivo