PARTAGER

L’agence spatiale américaine a décidé de financer un nouveau projet : constituer un essaim de drones destiné à l’exploration de Mars. Et les avantages d’une telle solution sont conséquents.

Les abeilles prises pour modèles

Le rover Curiosity a déjà fait son temps malgré ses efforts et sa contribution à l’humanité. En cinq années, il aura parcouru un total de vingt kilomètres sur Mars. Pour passer à l’étape supérieure, il faut mettre au point de nouvelles solutions d’exploration. Et l’une d’entre elles entend explorer la planète Mars par les airs.

mars
Crédit photo : Anna Reiff — Unsplash

Une équipe d’ingénieurs japonais et américains travaillent sur un concept de mini-drones dans ce but. Ils sont inspirés des abeilles. Les Marsbees font partie du programme nommé Innovative Advanced Concepts. La NASA a donc décidé de leur offrir un financement d’un an pour développer l’idée et mettre au point leur projet permettant d’explorer plus amplement la planète rouge.

Plusieurs défis techniques de taille

Pour les ingénieurs, les Marsbees sont des robots miniatures volants qui fonctionnent en essaim. Ils sont capables d’explorer la planète Mars de manière parfaitement autonome. Leur station de commandement, de recharge et de transmission serait un rover. Tous les drones auraient une taille équivalente à celle d’un bourdon doté d’ailes de cigales géantes. L’atmosphère de Mars est particulière : la portance y est réduite de manière conséquente par rapport à la Terre.

mars
Crédit photo : Serge Jouqier — Unsplash

Une Marsbee pourrait explorer un secteur et recevoir le soutien de ses semblables en cas de besoin. Elles peuvent également se remplacer entre elles en cas de panne ou de problème. Pour l’heure, ce projet n’en est qu’au stade initial, celui des plans. Les ingénieurs réfléchissent encore au design des ailes et à la puissance nécessaire à octroyer aux Marsbees. Une chambre confinée représentant l’atmosphère de la planète rouge abrite actuellement les premiers tests.

Source :

Clubic