PARTAGER

Aux États-Unis, le 11 juin 2018 sonnera le glas de la neutralité du net avec la signature de la FCC (Federal Communications Commission). Des effets seront notamment visibles sur les débits de données des différents opérateurs.

La fin de la neutralité du net aux États-Unis

Partout dans le monde, la neutralité d’Internet est un sujet qui divise. Aux États-Unis, la FCC vient tout juste de signer son arrêt et a fixé la date du 11 juin prochain. De ce fait, les opérateurs seront en droit de proposer des services dont les débits de données sont différenciés. Ils pourront aussi freiner les débits de leurs concurrents et de leurs services.

neutralité
Crédit photo : Carl Heyerdahl – Unsplash

Ainsi, Internet sera proposé « à la carte » dans un mois à peine outre-Atlantique. Des millions d’internautes américains se verront alors proposer un Internet à deux vitesses. Même si la FCC a tranché, cela ne signifie pas que la décision est unanime, surtout pour les utilisateurs.

Internet « au portefeuille du client »

Les opérateurs ne seront plus dans l’obligation de prévenir les internautes lorsqu’ils planifieront une modification du trafic pour leurs services. Pour l’heure, il est encore possible que la chambre du congrès bloque cette décision et empêche la fin de la neutralité du net. Néanmoins, la majorité républicaine demeure en accord avec la décision du gouvernement de Trump. Et les utilisateurs n’en sont pas tous enchantés.

neutralité
Crédit photo : Joshua Sortino – Unsplash

Cet Internet sera largement moins protecteur envers les intérêts des internautes américains. Mais il n’est pas encore certain que la fin de la neutralité du net entraîne de grosses conséquences. En effet, la plupart des entreprises ne souhaitent pas ternir leur image en suivant une décision consistant à gérer leur trafic de données en fonction du portefeuille des clients, malgré ce que suppose cette nouvelle mesure qui sera bientôt effective.

Source :

Kulturegeek