Les Fils de l’Homme, 2006

Réalisé par Alfonso Cuaron (Gravity, Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban)
Avec Clive Owen, Julianne Moore, Michael Caine


Les Fils de l’Homme (Children of Men pour les adeptes de v.o.) raconte l’histoire d’un monde en 2027 où l’humanité est vouée à disparaître car l’Homme a perdu sa faculté à procréer. L’Angleterre est le dernier rempart face à cette extinction, un rempart dévoré par un totalitarisme visant à défendre ce bastion de survivants. Le film est impressionnant à l’instar de son concept.

Mad Max 2, 1981

Réalisé par George Miller (Mad Max, Happy Feet)
Avec Mel Gibson, Bruce Spence, Mike Preston


Outre le caractère précurseur du film sur de nombreux points (film d’action, de science-fiction, film post-apocalyptique, voitures bizarres), Mad Max 2 est une fantastique dystopie qui place le pétrole au centre des intérêts humains. Pour ceux qui ne voient pas le rapport avec aujourd’hui, merci de consulter un spécialiste d’urgence.

THX 1138, 1971

Réalisé par George Lucas (sérieusement ??)
Avec Robert Duvall, Donald Pleasence, Ian Wolfe

https://www.youtube.com/watch?v=kIp4zUP4PoQ
Un monde de technologie, dominé par la couleur blanche (aucune référence à Apple…), des gens drogués, têtes rasées, sans possibilité de forniquer… Voilà les bases de THX 1138, premier long métrage de Mr Lucas, un film qui se focalise sur le côté froid, déshumanisé et paranoïaque de notre monde.

Minority Report, 2002

Réalisé par Steven Spielberg (pfff…)
Avec Tom Cruise, Colin Farrell, Max Von Sydow


En 2054, le meurtre est devenu un élément appartenant au passé, grâce à une technologie qui permet de prévenir ces crimes et d’arrêter les meurtriers avant l’exécution de leur forfait. Seule ombre au tableau, celle d’un flic qui prévoit un crime que lui-même commettra. Le film est impeccable, un modèle du genre pour la lutte entre déterminisme et libre arbitre.

Invasion Los Angeles, 1988

Réalisé par John Carpenter (Halloween, New York 1997)
Avec Roddy Piper, Keith David, Meg Foster


Certes Invasion Los Angeles est un film de pseudo horreur, mais d’un autre point de vue c’est une formidable satire, une dystopie sans aucun doute possible. Ce n’est pas un chef d’oeuvre, mais je peux vous assurer que vous passerez un bon moment, du moment que vous n’oubliez pas vos lunettes de soleil !