PARTAGER

Elon Musk avait attiré l’attention de nombreux curieux lorsqu’il a affirmé vouloir concevoir et commercialiser un lance-flammes. Beaucoup pensaient alors qu’il s’agissait d’une blague signée par l’entrepreneur. Mais le projet est bel et bien réel.

15 000 lance-flammes précommandés

Il y a peu, Elon Musk annonçait son intention de commercialiser un lance-flammes avec sa société The Boring Compagny. Le doute planait quant à la véracité de cette information compte tenu de ses nombreuses blagues sur le web. Un lance-flammes signé Elon Musk paraissait « gros » d’autant que ce dernier n’a jamais conçu et encore moins commercialisé d’armes. Pourtant, son produit sera bien mis en vente en avril prochain.

Le lance-flammes testé en vidéo par Elon Musk :

Le plus étonnant, c’est que le succès est déjà au rendez-vous : 15 000 lance-flammes ont d’ores et déjà été précommandés, à un prix unitaire de cinq cents dollars. Cela veut donc dire que le lance-flammes a déjà rapporté un total de sept millions et demi de dollars à The Boring Compagny, qui tente de concevoir un système de transport routier souterrain à grande vitesse. Le fait est que 20 000 unités sont prévues pour le lancement, ce qui implique que la rupture de stock n’est déjà plus très loin.

Elon Musk s’amuse de la situation

Pour Elon Musk, le succès de son lance-flammes et d’autant plus amusant que personne n’y croyait. Fervent adepte des blagues sur le web, l’entrepreneur semble prendre un malin plaisir avec cette opération quasi surréaliste. Bien sûr, le lance-flammes se destine uniquement au marché américain (la vente libre d’armes est interdite en Europe).

flammes
Crédit photo : Pexels — Pixabay

Le PDG de Space X et Tesla explique que cette arme serait capable de faire rôtir des noix. Mais elle pourrait également permettre de survivre à une apocalypse zombie. Selon lui, le design du lance-flammes a été pensé pour un maximum d’amusement et un minimum de danger. Le fait est que The Boring Compagny ne devrait pas avoir à recourir à une campagne de levée de fonds pour financer son projet, grâce à ces quelques millions de dollars presque « tombés du ciel ».

Source :

Kulturegeek