PARTAGER

Le lancement d’iOS 11 est venu plomber la bonne réputation dont jouissait Apple dans le domaine des mises à jour et des correctifs de sécurité. Le système d’exploitation a enchaîné les bugs depuis un certain temps et il se pourrait que ce long périple ne soit pas fini. En effet, un nouveau problème touche à présent les applications liées à la messagerie.

Un nouveau bug qui ne permet plus d’accéder à ses messageries

Mobile World vient de découvrir un nouveau bug qui limite les capacités des iPhone tournant sous iOS 11, il bloquerait l’accès à des applications diverses. Le site mentionne entre autres Facebook, Gmail, Messenger, Outlook ou WhatsApp. Pour compliquer les choses, certains smartphones subiraient un blocage permanent. Des informations venant des journalistes italiens montrent que ce problème concerne particulièrement les flagships Apple fonctionnant sous iOS 11.2.5.

iOS 11. Crédit photo : Wikimedia Commons/nose

La principale accusation porte sur un caractère écrit en langue indienne. Ce caractère étrange provoquerait donc un plantage d’iMessage qui est la messagerie incorporée à la iOS 11. Le blocage dépasserait cette dernière et s’étendrait à d’autres applications de messagerie.

Un caractère au cœur du problème

Plusieurs utilisateurs d’iPhone de par le monde ont reçu récemment un SMS étrange qui contenait un caractère en langue indienne. Ce dernier bloquerait tous les services de messagerie. Pour régler le problème, il faudrait supprimer le message reçu par iMessage, mais cela s’avère compliqué, car peu d’utilisateurs ont réussi cette prouesse. iMessage est une fois de plus au centre des bugs, puisque ce n’est pas la première fois que cette application plante.

Il faudra compter sur une réponse rapide d’Apple qui s’est montré réactif jusqu’à ce jour. On peut lui faire confiance pour régler le problème rapidement et de façon définitive. Apple qui a eu une fin d’année compliquée à cause des accusations de bridage et des plaintes que ces dernières ont engendrées, se voit contraint de produire un patch efficace et durable.

Source :

Planet