PARTAGER

Marque préférée des administrations à l’époque du fait de la sécurité autour de son écosystème, BlackBerry est depuis l’avènement de l’iPhone et consorts devenu l’ombre de lui-même. Relégué au second voire troisième plan et après un bref passage à vide puis une scission de ses activités hardware et software, le constructeur canadien produit désormais des featured smartphones pour le compte d’une entreprise chinoise assez connue, TCL. C’est également celle derrière les Wiko, Archos… Le dernier en date, le KEY2, est désormais officiel. Cet article a pour but de livrer dans l’absolu ce à quoi aura droit l’utilisateur en faisant l’acquisition du BlackBerry KEY2.

BlackBerry KEY2 : une apparence sommaire mais efficace, c’est du BlackBerry (par le nom du moins)

À l’heure où tous les smartphones se ressemblent, nous proposons quelque chose de différent. Voilà en peu de mots comment résumer la philosophie du design du BlackBerry KEY2. Ce smartphone qui tire ses traits de base du KEYOne sorti en 2017 par TCL/BlackBerry se profile sous les traits d’un smartphone à clavier. Le dernier du genre en date.

Le BlackBerry KEY2 sous toutes ses coutures, fait de métal, verre et plastique – Crédits photo : BlackBerry

Ainsi, c’est un mélange de plastique, métal et verre que nous a concocté TCL. Du plastique avec imitation de la texture de la fibre de carbone à l’arrière. Du verre poli et ultra résistant en façade sont les éléments de base du design du BlackBerry KEY2. Cependant, il est pourvu de quelques subtilités qui font de lui un smartphone unique.

Déjà son clavier physique, qui se destine aux nostalgiques de l’outil le plus utilisé sur les téléphones avant l’ère des smartphones. Ce clavier est sur le BlackBerry KEY2 20 % plus grand que celui du KEYOne. De plus il a la particularité de bien loger le capteur d’empreintes digitales encastré dans la touche espace.

Zoom sur le clavier physique magique du BlackBerry KEY2 – Crédits photo : TechGuru via BlackBerry

Du reste, le terminal arbore un form-factor à bords carrés et résolument unique en son genre. La disposition des éléments physiques de base est somme toute classique par contre.

BlackBerry KEY2 : sous le capot une débauche de puissance milieu de gamme

Le BlackBerry KEY2 est le plus puissant des BlackBerry jamais conçus selon Alain Lejeune, vice-président de TCL. Cette promesse de puissance repose sur un processeur Snapdragon 660. Ce dernier est composé de huit cœurs, est cadencé à 2.2 GHz et dispose de 6 Go de mémoire RAM. C’est le double de ce que proposait son prédécesseur le KEYOne.

En outre, le smartphone se décline en deux capacités de stockage interne, 64 ou 128 Go. Capacité extensible jusqu’à 256 Go via le slot dédié. L’affichage est sous le commandement d’un écran IPS LCD de 4,5 pouces défini en 1 620 x 1 080 pixels pour une densité de 434 ppp. Il est protégé par une vitre Gorilla Glass 3.

Tout sur le BlackBerry KEY2, nouveau terminal sous la marque du constructeur canadien – Crédits photo : TechGuru via BlackBerry

Cette année, BlackBerry également a cédé à la mode des double capteurs photo à l’arrière. Sa formule est composée de deux capteurs au dos. Soit 12 + 12 millions de pixels. Tandis que le capteur frontal culmine à 8 millions de pixels. Par ailleurs, le BlackBerry Key2 est alimenté par une batterie de 3 500 mAh. Cette dernière dispose de la fonction de recharge rapide Quick Charge 3.0 via le port USB Type-C.

Tournant sous Android 8.1 Oreo dans sa version la plus pure et sans surcouche, le smartphone bat des records de fluidité. On y retrouve enfin les habituels outils de communication sans fil que sont le Bluetooth 5.0 WiFi, 4G LTE, NFC et GPS.

Des fonctionnalités sécuritaires poussées

Le principal argument de vente des smartphones BlackBerry est le parapluie sécuritaire qu’ils offrent à l’utilisateur. Tous ces outils de sécurité maximale sont regroupés au sein de la suite logicielle DTEK.

Toutefois, une autre application fait des BlackBerry des BlackBerry de nos jours. Il s’agit du BlackBerry Hub. Cette application centralise l’intégralité des notifications et alertes du smartphone sur une seule et même interface afin de permettre une meilleure gestion de l’ensemble.

Où l’acheter et à combien ?

Aucune date officielle de lancement effectif de la commercialisation du BlackBerry KEY2 n’a été évoquée. Cependant, il se murmure que la dernière bête sous le nom du canadien sera proposée dès mi-juin pour 649 euros.

Pour rappel, le KEYOne sorti l’an dernier ne coûtait que 599 euros au début de sa commercialisation. Il se négocie bien moins cher à ce jour.