PARTAGER

La Microsoft Surface est sans doute la plus grosse évolution de l’ère moderne des PC et tablettes. Hybride, remplaçant sans grande peine un ordinateur quand on en a besoin ou une tablette lorsqu’on recherche plutôt un appareil mobile, la famille Surface devrait bientôt accueillir une tablette low-cost. Plus petite, moins onéreuse mais toujours aussi pratique et relativement puissante.

Une fuite massive confirme presque la Microsoft Surface low-cost

Malgré leurs multiples avantages, les tablettes Surface revêtent la problématique d’un positionnement tarifaire assez peu accessible. Ceci est dû en grande partie au fait que les Microsoft Surface embarquent des composants les rapprochant plus d’ordinateurs portables que de tablettes. Notamment 6 ou 8 Go de mémoire RAM. Des processeurs Intel Core. Et un écran immense doté d’une définition à couper le souffle.

Des tablettes hybrides Microsoft Surface disposées sur les étals d’un magasin spécialisé – Crédits photo : Wikimédia

Et pour corriger le tir Microsoft aurait décidé de lancer cette année une Surface moins chère. Fuite confirmée par WinFuture très souvent excellemment informé sur les prochains produits de la firme de Redmond.

Microsoft Surface : des caractéristiques en fuite

Ce ne sont que les informations de base de la Surface low-cost qui ont fuité. On apprend grâce à WinFuture qu’elle serait notamment animée par un processeur Intel. Deux générations de processeurs seraient invoquées par Microsoft pour animer une palette de nouvelles tablettes.

Les moins onéreuses de la nouvelle gamme Surface abriteraient un Pentium Silver N5000 avec architecture Gemini Lake. Tandis que les plus onéreuses tourneraient sur des puces Pentium Gold 4410Y ou 4415Y.

Une tablette Microsoft Surface Pro, bientôt accompagnée d’une version low-cost – Crédits photo : Microsoft

Cependant toutes les versions seraient livrées avec 4 Go de RAM et 64 Go d’espace de stockage interne. Pas de moyen physique d’extension de la mémoire des stockage. Autre révélation l’écran passerait de 12 pouces sur les Surface Pro, à 10 pouces sur ces Microsoft Surface low-cost. Malheureusement aucun détail ne porte sur la définition proposée.

Enfin, la nouvelle gamme de Surface tournerait une fois de plus sur Windows 10. Version prévue spécialement pour faire tourner une boutique mobile.

Mais aussi des tests de performance

WinFuture qui est très souvent le mieux renseigné autour de l’écosystème Windows pense avoir déniché des tests de performance de la Microsoft Surface low-cost. Des informations glanées par les tests, deux versions de Microsoft Surfacce low-cost seraient sur le rampe de lancement. En tout cas sur le plan des moyens télécommunications. L’une dotée d’une puce WiFi uniquement, l’autre associant du WiFi et un lecteur de carte-SIM (pour capter de la 4G LTE).

Et même un prix à la clé

Pour mieux concurrencer des tablettes au tarif plus contenu. Notamment l’iPad d’Apple, Microsoft aurait décidé de faire de sa Surface Low-cost un appareil à prix religieux. Il se murmure que cette dernière pourrait être lancée à 400 dollars.

Pas besoin de rappeler que ces tarifs ne s’appliqueront qu’au marché américain. L’Europe en général et la France en particulier du fait des barrières douanières devraient s’attendre à un prix tournant autour de 500 euros. Prix toujours très attractif comparé aux 1 500 balles nécessaires pour s’offrir la version la plus avancée des actuelles Microsoft Surface.

Toutefois, difficile pour Microsoft en revanche de doubler Apple et son iPad commercialisé à 359 euros chez nous et 329 chez l’Oncle Sam.

Acheter l’iPad d’Apple sur Amazon France :