Nekromantik, 1987

Réalisé par Jörg Buttgereit

Le romantisme version Deutschland, où l’art de mélanger Harlequin avec la nécrophilie, délicat comme une saucisse wurst étalée sur une tartine de Schwarzbrot. Car vous ne le savez pas, mais pour pimenter leur vie sexuelle, il semblerait que les Allemands aiment faire ménage à trois avec un cadavre.

Society, 1989

Réalisé par Brian Yuzna

Chef d’œuvre d’effets spéciaux et de maquillage, le film de Brian Yuzna reste une référence pour les amoureux du genre. Society est une satire sociale, sur fond d’horreur et de gore, trop sous-estimée en 1989 comme en 2015. Juste évitez de manger trop gras avant ou pendant la projection.

Visitor Q, 2001

Réalisé par Takashi Miike
https://www.youtube.com/watch?v=GyCbuGnt-NY
Voilà un film pour résoudre vos conflits familiaux, à passer en soirée pour Noël ou pour l’anniversaire de pépé : complètement déjanté, le film aborde une famille légèrement disjonctée, flirtant avec l’inceste, la nécrophilie et les violences domestiques en tout genre. Bon j’avoue, il y a peu de chance que cela résolve vos soucis, mais au moins vous aurez un nouveau souvenir en commun !


Holy Motors, 2012

Réalisé par Leos Carax

Niveau bizarre, ce film mérite un 10/10, déjà car il est évident qu’Holy Motors est une déclaration d’amour au cinéma en général, et ensuite parce que le film est d’une créativité exceptionnelle en plus d’être vraiment divertissant. De toute façon il n’existe que deux catégories de personnes sur Terre : ceux qui aiment Holy Motors et les autres.

El Topo, 1970

Réalisé par Alejandro Jodorowsky

D’après Jodorowsky, le film est une illustration de l’Ancien et du Nouveau Testament, illustration bien personnelle, j’en convient, mais illustration quand même. La première partie est violente, la seconde sujette à l’idée de rédemption, et le film est globalement lent et parfois ennuyeux… donc une illustration plutôt juste de la Bible.