Audition, 1999

Réalisé par Takashi Miike

Il n’est pas question ici de torturer des oreilles, mais de découvrir l’amour via un casting. Par contre il ne s’agit pas non plus d’une adaptation cinématographique du site Meetic, encore que, le démembrement et la torture oculaire peuvent être les futures techniques de drague à la mode. A quand les selfies avec la main de votre conquête d’un soir ?

Irréversible, 2002

Réalisé par Gaspard Noé

La séquence choc de toute une génération, une scène de viol particulièrement insoutenable, longue de presque 11 min, avec pour décor, le si singulier métro parisien. Gaspard Noé est passé maître dans l’art de mettre les esprits sans dessus-dessous, une véritable expérience cinématographique.

Videodrome, 1983

Réalisé par David Cronenberg

Nous sommes ce que nous regardons, une belle manière de résumer le film de Cronenberg, une belle manière de critiquer la pornographie, le sadomasochisme, le contrôle des esprits sous toutes ses formes. Videodrome explore à la fois nos désirs dangereux de sexualité exacerbée combinée à l’obsession technologique, un film toujours actuel en quelque sorte.


In A Glass Cage, 1987

Réalisé par Agustì Villaronga

Parfois, peu souvent, mais parfois il arrive que le dégoûtant devienne élégant, que les images les plus immondes aient en elles quelque chose d’artistique, voire même d’esthétique. C’est sous cet angle si particulier qu’il s’agit d’apprécier le film de Villaronga : l’espagnol filme l’horreur comme personne, une bonne idée de sujet de philo pour le bac 2015 !

Cannibal Holocaust, 1980

Réalisé par Ruggero Deodato

Tout le mérite en revient à son réalisateur Ruggero Deodato, Cannibal Holocaust est un film honnête qui ne prend personne à contre-pied. Déjà avec le titre, même les moins perspicaces auront compris qu’il ne s’agit pas de la notice pour monter un collier de paquerette, mais bien d’un film sanglant sur les joies de l’anthropophagie.