The Clash

London Calling, 1979

Outre une pochette des plus convaincante, l’appel aux armes des Clash est un monument du rock’n’roll, un album trait d’union entre les racines du rock et son futur. En effet il est possible de déceler de subtiles touches ska, R&B et rockabilly, mais nous sommes forcés de constater que l’Appel de Londres pose les bases du rock pour les décennies à venir.

New Order

Power, Corruption & Lies, 1983

Il faut être sacrément barge pour mélanger le rock et la dance music, et encore plus fêlé pour réussir l’exercice. Sur leur second album, New Order réussit l’impensable, une fusion parfaite entre la beauté organique et les grooves mécaniques. Alors que les groupes indie britanniques s’encroûtaient dans leurs certitudes, ils levèrent les yeux et virent New Order passer dans le ciel.

Metallica

Master of Puppet, 1985

Ce que Black Sabbath a contribué à créer, le Heavy Métal, Metallica l’a nourri, puis transformé pour finalement le sublimer. Alors je ne vais pas faire un cours sur les différentes catégories du métal, puisque les puristes aimeraient certainement que j’emploie le terme trash métal… quoi qu’il en soit, cet album est grand, complet, d’une complexité orchestrale, un moment brutal dans un monde trop calme.


Prince

Sign ‘O’ the Times, 1987
https://www.youtube.com/watch?v=5r1TfPnIZdw&list=PL3A1C0316BE6F1470
Pas évident de sortir un double album cohérent et qualitatif de bout en bout, souvent l’auditeur se retrouve avec quelques bons titres et une succession de chute de studio, un travail bâclé en somme. Le rock soi disant prévu pour être bref, intense et direct prend une grande baffe à la sortie de l’ambitieux Sign ‘O’ The Times, une définition de ce qu’est Prince.

Public Enemy

It Takes A Nation of Millions to Hold us Back, 1988

10 ans après les premiers soubresauts du hip hop, Public Enemy incendie le monde avec un album agressif, une immense colère déversée dans nos chastes oreilles. Ce second opus est à la fois un manifeste politique et sonore, tandis que le premier s’apparente plus à une notice d’utilisation. Un album révolutionnaire dans tous les sens du terme.

The Pixies

Doolittle, 1989

Le second album des Pixies est une bête rare : l’objet fut unanimement acclamé par les fans et les journalistes, et toujours aujourd’hui il est cité en référence par bon nombre d’artistes. En compagnie de REM et Sonic Youth, The Pixies eut la difficile mission de redonner vie au rock made in USA, mission accomplie.