PARTAGER

Suite aux lancement des cuvées 2018 de Samsung, Asus, Huawei, LG, OnePlus et Xiaomi, la valse des officialisations de smartphones se poursuit en ce milieu d’année avec Vivo. La marque chinoise fait forte impression en dévoilant le Nex, premier smartphone au monde véritablement sans bordures. Le terminal outre ses prouesses sur le plan du design est une petite bombe technologique qui pourrait bien faire entrer son fabricant dans la cour des grands. Le Vivo Nex embarque en effet une première chinoise, un assistant vocal virtuel boosté à l’intelligence artificielle. Ce dernier porte le doux nom de Jovi.

Deux versions du Nex ont été dévoilées en marge d’un événement privé organisé en Chine. Elles n’ont plus aucun secret pour notre Rédaction.

Vivo Nex : premier smartphone véritablement borderless

Le concept du smartphone borderless n’est pas une nouveauté en soi. Nombre de terminaux mobiles intelligents s’en sont inspirés au fil des années. Parmi lesquels les smartphones Galaxy de Samsung. De même que le fameux iPhone X d’Apple. D’autres appareils moins cossus que les productions du sud-coréen et de l’américain ont également jouit d’un design borderless en 2018. Ceci principalement grâce à l’avènement de l’encoche (notch). On peut notamment citer les Asus Zenfone 5z et 5. Les OnePlus 6, LG G7 ThinQ, Huawei P20 Pro et P20.

Le Vivo Nex, premier vrai smartphone au monde sans bordures, est enfin officiel. Voici ce que nous propose le fabricant chinois – Crédits photo : Vivo

Seulement le Vivo Nex pousse le concept du borderless encore plus loin. La marque chinoise habituée à copier les géants de l’industrie lance cette année la tendance du presque 100 % borderless en introduisant dans le marché chinois le Nex, premier smartphone véritablement sans bordures.

Le Nex se décline sous les traits d’un terminal de 162 x 77 x 8 mm au form-factor atypique. En ce que le smartphone dispose d’une façade ultra-slim et ne laissant apercevoir que l’écran. Les bordures sont quasiment inexistantes. Son fabricant a toute l’honnêteté d’avouer la présence d’une très fine bordure en-dessous de l’écran. L’écran couvre 91,24 % de la façade avant, ce qui en fait également le smartphone au plus impressionnant ratio taille/écran.

L’appareil photo frontal rétractable du Vivo Nex – Crédits photo : Vivo

Fait de verre et métal comme tout terminal de cet acabit et qui se respecte en 2018, le Nex tape à l’œil. La disposition des ustensiles physiques de base est classique. A l’exception sur l’une des versions du Vivo Nex, de l’emplacement du capteur d’empreintes digitales ici installé sous l’écran. Où se trouve enfin l’appareil photo frontal ? Vivo a trouvé une pichenette afin de loger ce dernier dans un tiroir rétractable sur la tranche supérieure du smartphone.

Vivo Nex A et S : zoom sur les fiches techniques

Nous débuterons le descriptif des composants par la version milieu de gamme du Vivo Nex, la A.

Celle-ci est articulée autour d’un puissant processeur milieu de gamme, le Snapdragon 710. Il s’agit pour information du second smartphone au monde à embarquer ce processeur nouvellement lancé par Qualcomm. Après le Nokia X6. En outre, le processeur jouit de la pleine puissance de huit cœurs lâchés à 2,2 GHz et accompagné de 6 Go de mémoire RAM + 128 Go de stockage interne. Souci d’optimisation d’espace interne oblige, le Vivo Nex est dépourvu de slot carte mémoire.

Le Vivo Nex sous toutes ses coutures – Crédits photo : Vivo

Le Vivo Nex S est quant à lui animé par un processeur Snapdragon 845. Soit le plus puissant des processeurs mobiles actuellement disponible sur le marché. Ce processeur dont on ne rappelle plus les spécifications intrinsèques dispose à ses côtés de 8 Go de mémoire RAM + 128 ou 256 Go de mémoire de stockage. Là aussi pas de slot dédié à l’extension de la capacité de stockage.

Voilà en somme toutes les différences entre le Vivo Nex A plus tourné vers le milieu de gamme, et le S tourné vers le haut de gamme. Le reste de leur fiche technique respective est identique. Déjà grâce à la présence d’un double capteur photo dorsal de 12 + 5 millions de pixels. L’un ouvrant à f/1.8 et l’autre à f/2.4. Le capteur frontal rétractable proposant des images de 8 millions de pixels.

Le Vivo Nhex vu de dos, arborant son somptueux design en verre – Crédits photo : Vivo

En outre l’écran des deux versions est lui aussi identique. Une dalle Super AMOLED de chez Samsung permet grâce à ses 6,59 pouces de diagonale de s’offrir une expérience inédite de haute définition en 2 316 x 1 080 pixels. Pour une densité de 388 ppp. Du reste on retrouve les puces de communication sans fil usuelles. Bluetooth 5.0, WiFi, NFC, GLONASS + GPS, 4G LTE.

Les deux terminaux embarquent la même batterie de 4 000 mAh, fournissant du jus en quantité suffisante pour faire tourner la boutique sous Android 8.1 Oreo floqué de la surcouche logicielle maison Funtouch OS 4.

Un lot de fonctionnalités gadget

Vous l’aurez certainement remarqué, la façade du Vivo Nex est complètement occupée par l’écran borderless. Où se trouve donc le haut-parleur avant ? Tout simplement nulle part puisque le smartphone est pionnier dans un autre domaine. Il est le premier à disposer de la technologie de vibration de l’écran. Pour faire simple les sons sont véhiculés par l’écran jusqu’aux conduits auditifs.

L’écran du Vivo Nex est particulier. Il embarque en effet un scanner d’empreintes digitales sous l’écran. Mais aussi une technologie permettant de se passer de haut-parleur – Crédits photo : Vivo

Par ailleurs le Vivo Nex est également pourvu d’un scanner d’empreintes digitales situé sous l’écran. Seule contrainte, l’utilisateur devra presser une zone bien définie de la dalle tactile pour que le doigt soit reconnu. En outre le terminal embarque bel et bien un système de reconnaissance faciale 2D. Il ne sera donc pas aussi au point que celui de l’iPhone X, et pourra aisément être trompé par une photographie.

Jovi, l’intelligence artificielle à la sauce Vivo

C’est la première fois qu’une marque chinoise se risque à développer son propre assistant vocal virtuel. Jovi est donc l’essai de Vivo dans le lac des assistants vocaux virtuels.

Disponible en France ou non ?

Aucune chance de voir le Vivo Nex débarquer dans nos contrées. La marque ayant fait le choix de ne commercialiser son nouveau porte étendard qu’en Chine. Il faudra donc impérativement passer par la voie de l’importation pour l’acquérir.

Le Vivo Nex se négociera dès le 23 juin contre 3989 yuans, soit 528 euros pour le modèle milieu de gamme et 4498 yuans soit 595 euros, pour le modèle le plus puissant et disposant du capteur d’empreintes digitales sous l’écran.